A cette heure précise, cher lecteur invétéré, je suis sur le point de partir travailler. Mais je ne puis résister à l'envie d'écrire un court texte sur les pensées qui se bousculent dans ma petite tête. Vois-tu, cher lecteur, aujourd'hui (et depuis hier en fait), je suis seule chez moi. Diantre ! Et que fais-je pour occuper mes journées ? (Mis à part faire mes courses au Leclerc et me faire à demi insulter par un vendeur de chronopost, je sais, ça vend du rêve) Hé bien je regarde des séries télé (Ouiiiii je l'assuuuuuume !).

En effet, mes partiels étant terminés, je ne vois pas pourquoi je me priverai du plaisir de ne rien faire en m'abrutissant le cerveau (or not). Il se trouve qu'hier j'ai terminé la saison 7 de Desperate Housewives (la fin est d'ailleurs extrèmement décevante), je devais donc trouver une nouvelle série à me mettre sous la dents, étant donné que Castle et Dexter ne reprennent qu'en septembre et que je dois attendre encore quelques jours pour me remettre à True Blood. J'ai donc déniché la perle rare, grace à ma chère Nana :

Misfits

Alors misfits, c'est quoi ? C'est l'histoire de cinq jeunes délinquants (d'ailleurs, to be delinquant or not to be delinquant ? that is the question, n'est-ce pas monsieur Super Viaux ?) qui se retrouvent à faire des TIJ ensemble. Or, dès le premier jour, alors qu'ils repeignent tranquillement (ou pas) des bancs publics, v'la t-y pas qu'un orage bizarre éclate. Et là, c'est le drame : chacun se retrouve avec un super pouvoir ! Simon, le taciturne peut devenir invisible, Kelly la fille agressive peut lire dans les pensées, Alisha la nympho peut euh... rendre les hommes fous de désirs dès qu'ils la touchent (Oo) et Curtis l'ex champion d'athlétisme peut remonter le temps (mais pas quand il le souhaite). Y'a que Nathan la grande gueule qui n'a apparemment pas de pouvoir (du moins... Pas tout de suite !).

C'est une série qui revisite le genre, on est bien loin des super Heroes (ahah) américains. Là, nous avons affaire à des jeune complètement paumés, qui ne machent pas leurs mots ont mieux à faire que sauver le monde. Bizarrement, ça rend la série beaucoup plus crédible. Et le côté british donne une saveur encore plus sympa à la série. Perso, je me marre à peu près toutes les deux minutes (surtout grace à Nathan !).

Et une mention spéciale à la musique du générique ! Si quelqu'un sait de qui elle est, ça serait sympa !


Misfits Trailer

 

[Titre de l'article : spéciale kassdédi à mon frangin ;D vive Willow :') ]